H.TAG EDITIONS

LES LIGNES DE L'IMAGINAIRE

Les chroniques de la Cité – tome 1

14,50
5.00 1 1

Bien longtemps après qu’une guerre sale ait décimé une bonne partie des humains et ravagé les territoires, une Cité s’est reconstruite, poussant à l’extrême les précautions de survie, de sécurité et pérennité de la race…

En stock

UGS : MGLCC-1 Catégories : ,

Description

Bien longtemps après qu’une guerre sale ait décimé une bonne partie des humains et ravagé les territoires, une Cité s’est reconstruite, poussant à l’extrême les précautions de survie, de sécurité et pérennité de la race. Un groupe se senatnat étouffé par les restrictions et technologies toujours plus envahissantes finit par se détacher et créer une nouvelle communauté au sein de la vallée.
Au détour d’une expédition en dehors de leur cité d’origine, Samuel, adolescent rêveur, créateur de robots, et Yanis, son meilleur ami à l’ambition exacerbée vont faire la rencontre d’une jeune Vallérienne. Au fur et à mesure des années, les choix des deux hommes aux tempéraments opposés vont les faire devenir sans le vouloir, les pièces maîtresses d’un jeu politique entraînant la guerre qu’ils voulaient tant éviter.

Auteur : Magali Guyot

Illustrateur : SF Cover

Informations complémentaires

Poids 280 g
Dimensions 20.3 × 13.3 × 1.5 cm
Nombre de pages

231

ISBN

9791096987290

Distributeur

Hachette livre distribution

Avis

  • 5

    C’est un petit roman qui se lit relativement rapidement, mais qui n’est pas en reste dans ce qui est de l’intrigue ! On se retrouve donc au sein d’un complot qui regroupent les habitants d’une Cité et ce que l’on considère comme des sauvages, les habitants de la Vallée. Entre manipulation génétique, mensonge et idéalisme, je me suis largement laissée emporter par cette histoire. 

    J’ai particulièrement apprécié les quelques retours en arrière au début du roman qui a le don de donner de la texture à l’écrit. Les personnages ont un passé, un présent et un probable futur. On tombe très vite dans l’affection pour certains, comme Samuel, sa femme et son robot. La complexité des intrigues politiques rendent le roman très dynamique mais surtout très compréhensible. L’autrice a su me prendre et m’emmener où elle voulait sans me perdre à un seul instant. Beaucoup d’éléments restent en suspend, mais je n’ai aucun doute sur le fait qu’on aura toutes les réponses dans la suite de l’histoire. 

    Je suis tombée en amour de l’écriture de l’autrice: efficace et diablement agréable. Rien n’est trop lourd ou bancal, et les émotions sont passées sans problème. A l’approche de la fin, j’ai simplement eu le cœur brisé, et si je n’avais pas été dans un bus quand j’ai refermé le roman, j’aurais probablement eu les larmes aux yeux. Même si j’ai détesté ce choix de narration, je ne peux que le comprendre car il permet de renforcer le message que l’autrice veut nous faire passer. 

    Les liens qui unissent les différents personnages sont très bien construits et permettent réellement de rendre les personnages humains. J’ai été tiraillé par plusieurs émotions tout au long de ma lecture avec parfois une touche d’humour très agréable. 

Ajouter un Avis

*